Alone

Publié le par NATHAMSA

 

 

 

(Verse 1)
My fate has been sealed, my fate has been shown
It's left me no shield, it's left me alone...
The lonely one's weak, but doesn't lay down
The lonely one speaks when no one's around...
It's cold when you're outside and warm when you're in
I've followed my instincts, so life is my sin...
Love is my witness, love is my truth
Lord is the judge for me and for you...

(Chorus)
Alone...
It's so hard to live
Alone...
I know I can't be positive
Alone...
I got no place to call
My home...
And I got no friends to call, oh, no...

(Verse 2)
The day turns to night, the night turns to day
I can't tell the white or black from the grey

Maybe I shouldn't, maybe I should
Maybe I couldn't and maybe I could...

Lend me some time so I can explain
Show me a sign and release my pain...

If you approve, then it will be
I won't leave you if you won't leave me...

(Chorus) x 2

(Bridge)
Uhmmm...

(ChorusVariarion)
If you can't, then no one can save me
I'm tired of waiting now, baby
You gotta let me know, gotta let me know, you gotta let me know
If you can't, then no one can save me
I'm tired of waiting now, baby
You gotta let me know, gotta let me know, you gotta let me know
If you can't, then no one can save me
You gotta let me know now, baby
You gotta let me know, gotta let me know, you gotta let me

 

 

J'ai choisi cette chanson aujourd'hui parce qu'elle est douce à mon coeur.

Je ne crains plus la solitude, j'ai appris à vivre avec, à en faire mon alliée, mon amie...

Il m'arrive encore de ressentir la solitude d'isolement, mais je n'en accuse pas ma solitude physique;

ce sentiment est lié un état d'esprit, émotionnel, passager...qui dure plus ou moins longtemps selon la grosseur   du nuage qui passe...

Pour moi, la solitude est un vrai temps de rencontre avec moi-même, si douloureux puisse-t-il être parfois...

Je me sens un être de communication et de ma solitude, je peux rejoindre l'autre

si j'ai su m'habiter dans ces moments-là.

 Il y a un temps pour tout et celui du partage prend de plus en plus de place et d'envie profonde dans ma vie.

Mon ermitage va peut-être bientôt prendre fin, qui sait ?

En tout cas, bien que j'ai pu en souffrir profondément et pendant des temps qui m'ont paru infinis,

aujourd'hui, la solitude ne me fait plus peur. Elle a été et reste encore le creuset de mon être. Mais aujourd'hui, je souhaite partager ce que et qui je suis.

Après ce long ermitage, s'ouvre en moi l'espace du partage et de la construction avec un(e), des autre(s).
Et quand il m'arrive encore de souffrir de la solitude, il s'agit de ce manque de partage et de communication,

ainsi que d'une vraie complicité avec un être en particulier..., de liens fertiles...

Publié dans Musique

Commenter cet article

Francoise - L. 21/09/2010 06:06


Je crois que nul ne peut éviter "la traversée du désert", période où on apprend à résister aux tentations superficielles et à prendre conscience de nos aspirations véritables. Une fois notre
vocation entendue (vocation a la racine éthymologique de voix) le désert s'efface car il a accompli sa mission et on se découvre à la case "départ" de la notre mais avec la carte, trésor que nous
avons découvert souvent au pied d'un cactus qui nous attendait.
Amicalement
Françoise
Bonne poursuite