Epreuve

Publié le par NATHAMSA

Je vais devoir me débrouiller seule, disons sans le repère de personnes familières et dans un lieu géographique que je ne maîtrise pas, . Ce qui signifie, en plus simple, que je vais me rendre à Paris, toute seule, me retrouver chez des gens que je connais à peine, de deux générations de plus que moi, mais qui « veulent bien de moi » quand-même ! La situation-type qui m’effraie et que je fuis depuis toutes ma jeune vie ! Je vais (enfin) devoir) m’y confronter !

 

Pour le moment, j’oscille entre la panique qui me noue le ventre, le sentiment d’abandon qui m’arrache le cœur et les tripes et   le sentiment encore un peu confus de l’esquisse d’une libération. L’épreuve m’apparaît ENORME ! presque insurmontable bien que je sache au fond de moi que j’ai la force de la vivre…Ce qui m’effraie et me rend triste, c’est  imaginer devoir encore souffrir ! Mais au nom de quoi ?! Je me le demande !

 

L’histoire, c’est qu’initialement, je devais partir « accompagnée », même s’il avait déjà été dit que je devrais me débrouiller seule dans les transports à Paris. ; au moins, j’avais l’épreuve en moins de me retrouver seule dans le quotidien de personnes qui ne me sont pas très familières.

 

Me retrouver SEULE FACE AU MONDE ! C’est bien là ce qui m’effraie tant ! Je ne suis pas certaine de savoir y faire face et de savoir me protéger, me préserver  de ce monde que je ne maîtrise pas !

Sentiment d’abandon...

Sentiment de solitude...

Sentiment aussi que la Vie me fait confiance...

C’est peut-être dans ces épreuves-là mêmes que j’expérimente  la confiance en moi-même et  à moi-même.

 

C’est comme si, d’une manière analogue au rituel indigènes du passage du statut d’adolescent à celui d’adulte, je devais passer par le rituel de la séparation, expérimenter mon être immergé dans un espace-temps-situation sans REPERES, pour désamorcer le lien de dépendance qui me lie tant  à mes ancêtres qu’à mes conditionnements intérieurs, ces conditions-contraintes permettant d’atteindre le détachement et la libération à travers la découverte de son être intérieur véritable et de ses trésors de capacités. Ainsi commence l’autonomisation de l’être séparé de sa matrice…couronnée par l’avènement d’un être mature et responsable, libéré de ses entraves...la sagesse en cadeau, pour les plus braves !

Publié dans Réflexions

Commenter cet article

Nathamsa 12/11/2008 16:18

Oui... Merci... Je poserai un pas après l'autre et j'écouterai la vie me guider.

Martine Réunion 07/11/2008 20:54

Oui, fais les choses pas à pas....Essaies de ne pas avoir en tête tout en même temps....Chaque chose va se passer, petit à petit, doucement. Prends le temps d'absorber les évènements au fur et à mesure et pas tout d'un bloc.....Et Paris est une ville si belle !!! Et tu as sans doute plein de force en toi....
Pensées de la Réunion.

Raksha 07/11/2008 11:46

Je viens de chez Esther, et donc je ne te connais pas..Mais de quoi as-tu peur, du cinéma mental que tu te fais (que l'on se fait tous devant une situation nouvelle)!! Alors change ton cinéma..Paris est une ville magnifique, il y a pleins de possibilité de stages,clubs..pour apprendre à prendre confiance en soi, s'épanouir, se faire de nouveau amis... Je suis certaine que tu as en toi la ressource nécéssaire pour cette épreuve..Car à mon âge (lol!) j'ai enfin compris que toutes les épreuves traversés étaient "dosées" en fonction de ma force intérieure. Tu va réussir ces changements, t'adapter..car tu es invisible, forte courageuse, au dedans de ton être, j'en suis absolument certaine !! Alors regarde toi avec amour, pense aux épreuve que tu as réussi à surmontée..et je suis certaines que dans quelques mois tu riras de tes peurs d'aujourd'hui !!

esther 06/11/2008 19:29

tu sais, dans la vie, on ne peut marcher qu'en faisant un pas apres un pas...et donc, ton experience va être comme ça aussi>...bonne chance!!