Solitude

Publié le par NATHAMSA

Seule dans mes veines

 

Seule

Sur le sol

 

Seule

 

Seule

Sur ma terre

 

Seule

 

Seule

Avec toi

 

 Seule

 

La solitude danse

Un ballet dans la main

De mon âme

Contre ces amants

Ces Arsène Lupin

Je vous blâme

 

Une invite à l’amour

 

Une invite au dessert

 

En exil

 

Je vous vois

 

Je regarde aussi

 

Ils se croisent

Seuls

 

S’entrecroisent même

Seuls

 

La distance pour moi

Seule

 

Comme une lame

Ton absence

 

Et l’enfant

Sans bras

 

Etrangère

En pleine mère

 

Mon amour

En attente

 

Toi

 

Pour toi

J’ai pu

 

Pour mon espoir aussi

 

Toi

Mon étoile perdue

 

Toi

L’absente

 

Toi

Ma lumière mon amarre

 

Toi

Mon absence

 

ça résonne

En mon cœur

Sur un air de silence

 

Indicible mélodie

Aux rythmes entrecoupés

Aux rythmes déchirés

 

Toi

Que j’aimais

 

Je t’aime

 

Toi

Ma présence reine

  

Survivre à ton oubli

 

J’ai dû mourir

 

Parfois

 

Mourir pour toi

Mourir de toi

 

Et mon espoir aussi

 

Ils ondulent

Sur le fil de leur vie

En marionnettes

Fanfarons de leurs envies

 

Chacun(e) dans son ventre

 

Chacun(e) dans son ventre

 

A l’infant de l’enfant

 

D’où je suis

 

Ils déplorent

La mécanique du devoir

A celui des corps

 

Aux corps affamés

De leur inconscience

Ils incarnent

 

Aux corps déifiés

Dans la tourmente

Des esprits

 

A ce petit corps

Sans voix

 

A ce petit corps

Sans bras

 

Une bouche et des larmes

 

Quelle voie 

 

Vers où pleures-tu

Père

 

Suis-je de toi

 

 

Dis-moi

                          Nathamsa

Publié dans Poèmes

Commenter cet article

Dingo 15/05/2008 14:30

Il y a quelque chose d'intéressant là dedans, et c'est sur le rythme. Musical convient assez bien.
"Un ballet dans la main
De mon âme"
Que veux-tu dire,exprimer ? Ca crisse à l'oreille...